Nous allons voir, quelles sont les deux modalités pour le tarif de l’énergie électrique domestique, c’est-à-dire le tarif de la lumière de votre maison. D’une part, vous avez le «PVPC« , Qui serait le: Prix volontaire du petit consommateur. Aussi appelé « tarif réglementéun « et c’était l’ancien » TUR « : frais de dernier recours et d’autre part, vous avez le »marché libre« 

Passons rapidement en revue ce que composants d’une facture: D’une part vous avez le « terme de puissance », c’est-à-dire la puissance que vous avez contractée la puissance que vous avez à votre disposition 3, 4, 5 kW dans chaque maison il y en a une. Il est divisé en: « péage d’accès » et « commercialisation»Ce terme est fixe, que vous consommiez ou non, vous allez le payer.

D’un autre côté, vous avez le « terme énergétique« Quelle est l’énergie que vous allez consommer, c’est-à-dire si vous ne consommez rien pendant un mois, alors cette partie de la facture serait nulle, pratiquement nulle parce qu’il y a des consommations cachées dont on pourrait aussi parler. Et à son tour, il est également subdivisé en « péage d’accès à l’énergie » et « coût énergétique»Les autres concepts sont: les taxes sur l’électricité, la location d’appareils de mesure, la TVA puis le total.

Index du contenu et des opinions:

Les deux modalités: « PVPC » et « marché libre ».

Dans le « marché libre » peut être n’importe quelle offre, vous pouvez être quand vous le souhaitez, cependant, si vous voulez être dans le « PVPC« Vous devez remplir une condition qui est la suivante: que la puissance souscrite ne dépasse pas 10 kW, peut être de 10 kW ou moins. Si nous analysons les concepts: le « péage d’accès à l’électricité » est réglementé en « PVCP » et en « marché libre » il est réglementé; Qu’est-ce que ça veut dire? Quoi c’est le gouvernement qui fixe ce prix; Le fait que le gouvernement le fixe ne signifie pas qu’il s’agit d’un prix «fixe». En fait, ce prix change, le gouvernement juge opportun de le changer tous les trimestres, semestres et années… Cependant, dans la «commercialisation» (nous sommes dans le «terme de puissance») dans le cas du «PVPC», elle est réglementée, mais dans le «marché libre», elle est gratuite.

Qu’est-ce que cela signifie qu’il est gratuit?

Eh bien, c’est vous et l’agent de commercialisation qui fixez le prix. Dans le cas d’une maison, évidemment, c’est le commerçant qui va vous dire ce qu’il vous facture si vous étiez un gros consommateur, car vous pouvez y dire quelque chose, mais pour une maison … ce sont eux qui fixent les prix. Dans le cas du terme énergie: « péages d’accès« Un péché »Puissance » ils sont marqués par le gouvernementCependant, le «coût de l’énergie», c’est-à-dire ce qu’il en coûte pour chaque kW que vous consommez, ce qu’il en coûte pour avoir une lampe allumée, est réglementé dans les deux tarifs: dans le cas du «PVPC», c’est un prix du marché c’est-à-dire, ce qu’ils citent actuellement sur le marché de l’électricité, c’est ce qu’ils vous factureront, c’est-à-dire le prix réel de cette électricité que vous consommez et varie à l’époque, c’est-à-dire toutes les heures ce prix va avoir une valeur. Cependant, dans le «marché libre», c’est gratuit, cela signifie que vous allez le réparer avec l’agent de commercialisation Ou comme je l’ai déjà dit, le responsable du marketing vous dira combien le prix qu’il vous facture est normalement un prix fixe, contrairement au « PVPC ». Il est fixe et ils le conservent généralement pendant un an. Elle a ses avantages et ses inconvénients, nous verrons plus loin …

Et le reste de concepts ils sont tous réglementés: la taxe sur la location de matériel électrique et la TVA, bien sûr, elle est également réglementée En résumé, les principales différences entre «marché libre» et «PVPC»: ces boîtiers qui sont en rouge; « Commercialisation » et « coût de l’énergie » sur « marché libre » et « coût de l’énergie » sur « PVPC » fixés par le prix du marché.

facture d'électricité

Où peut-on consulter ces tarifs?

Dans le cas de « marché libre » directement chez les commerçants; bien qu’en eux on puisse aussi consulter la partie qui est réglementée. Aussi dans les « comparateurs de taux ». Un comparateur est ce qu’il est; Chaque fois que vous donnez un numéro, je recommande toujours d’aller sur le site Web ou au bureau du commerçant et de vérifier que le prix est à jour.

Et dans le cas de « PVPC », les tarifs réglementés sont disponibles sur:Commission nationale des marchés et de la concurrence« Dans les spécialistes du marketing de référence eux-mêmes, vous pouvez également vérifier les prix, puis il y a une page très intéressante dans le »Red Eléctrica de España » il s’appelle « Esios»(Plus tard nous le verrons) et là c’est très bien de consulter le prix du marché de l’électricité, le prix horaire.

Si nous entrons sur Internet et allons directement sur Google et mettons: « Taux Iberdrola PVPC 2015 » et nous constatons que cela vient en premier: triptyque des taux Iberdrola, nous cliquons et nous obtenons ce triptyque. J’ai choisi Iberdrola mais nous pouvons le consulter dans une autre entreprise: Fenosa, Endesa … n’importe qui!.

prix de l'électricité

Nous avons: 2015 tarifs réglementés de l’électricité et du gaz. Dans ce premier tableau, prix à la consommation « PVPC sans discrimination horaire », ce serait le cas le plus courant dans lequel 24 heures correspondent toujours à la même période de facturation. Groupe d’application: basse tension, ce qui est le cas d’une maison, avec une puissance souscrite inférieure ou égale à 10 kW, durée de puissance pour le péage d’accès, soit € / kW · jour (euros par kW et jour) puisque cette valeur C’est ce que nous coûtera le péage d’accès.

D’un autre côté, nous avons le « terme énergie »: péage d’accès. Nous aimerions savoir quel est le «coût de l’énergie»: coût horaire sur le marché de la production pendant une période facturée et cela nous montre un lien vers le REE (réseau électrique espagnol) que nous consulterons par la suite.

Maintenant, nous allons voir tout cela sur une facture. Nous avons un exemple de facture pour un logement de type: 80/90 mètres carrés, 3/4 personnes Nous voyons la période de facturation, qui sont les dates. Le type de taux, qui dans ce cas serait 2.0. Le plus courant dans une maison. Puissance contractée 4,6 kW. Période de facturation: 58 jours, ce qui correspond à l’intervalle entre les dates. Consommation électrique: 400 kWh. Et le type d’équipement de mesure. Nous apportons ce que nous avons vu auparavant dans le triptyque des tarifs Iberdrola et nous transmettons ces chiffres aux cellules de la facture, ainsi nous aurons: 4,6 kW pour 58 jours et pour chacun des prix que nous avons.

Il se peut que dans certains commerçants, il ne soit pas ventilé, ce chiffre serait la somme des deux 0,11 et des décimales, en tout cas cela nous donnerait ce 30,73, c’est-à-dire que cette valeur est ce qu’ils factureront oui ou oui, le « Fixe », le « minimum ». Même si nous ne consommons rien, ils factureront cela. Il se peut que chez certains commerçants, au lieu que ce chiffre soit en jours € / kW · jour, il peut être indiqué en années: € / kW · an. Simplement, si ce chiffre est fixé en années, tout ce que nous avons à faire pour en faire des jours, c’est diviser par 365.

Avec lui « terme de puissance« Autrement dit, la consommation que nous avons eue, ce que nous avons dépensé, nous ferions de même, c’est-à-dire que » le péage d’accès à l’énergie « serait les 400 kWh que nous avons consommés, pour le » péage d’accès « . Et puis d’un autre côté nous avons le « coût de l’énergie ». D’où vient ce chiffre? Parce que je vous rappelle que ce chiffre varie toutes les heures, car les compteurs encore allumés ne sont pas en mesure de faire la distinction entre une heure et une autre, puisqu’une moyenne est faite entre les dates, 24 heures sur 24, pendant 58 jours et le moyenne de ce que l’énergie a coûté.

Où peut-on le consulter?

Nous allons sur Internet et mettons: « Réseau électrique espagnol » et un lien apparaît: « Esios » Ici vous avez le lien direct pour le voir. Maintenant, nous entrons « PVPC ». Ceci est une page très intéressante. Ici, il nous dit, par exemple: nous sommes aujourd’hui le vendredi 25 septembre 2015. Il nous dit, de zéro à 24 heures, quelle énergie a coûté. Dans notre cas, comme c’est 2.0, ce serait la ligne orange. Ici, vous voyez, qu’à une heure du matin, il en coûte 0.11675 à deux, 011195 (je regarde toujours ce tarif général 2.0, ligne orange). Le petit triangle marque le minimum et l’autre le maximum.

Dans ce cas, le maximum est jeudi à dix heures du soir. Ici, nous pouvons changer le jour: mercredi, mardi … vous pouvez voir comment le prix varie, ici, ce vendredi 20 mars, quand il est vert, cela signifie qu’il est dans ces prix, quand il est jaune, dans ceux-ci et en rouge quand c’est plus cher, si on voit des jours différents … c’est une question de divertissement.

La chose intéressante à propos de cette page est la calculatrice qui dit « Lumios » Si on clique, ça vient: tarif général, (plusieurs onglets), tarif nuit et véhicule électrique. Dans le cadre du « tarif général », nous pouvons mettre la période de facturation: de / à.

Il me dit que: le « péage d’accès », qui est réglementé. Mais le plus important, me dit-il quel est le «coût de l’énergie». Ce chiffre est ce que je dois apporter à la facture pour calculer ce que chaque kWh me coûte.

J’espère qu’avec cet exemple vous pourrez économisez le plus sur votre facture d’électricité!